LE JEUNE SATYRE

Le jeune satyre

Ce jeune satyre doré est situé à l’entrée du centre-ville, près du pont du Brénon, rue du Maréchal Foch (D 904) près du monument aux morts.

Il s’agit, dit-on, d’un jeune faune (ou satyre ou chèvre-pied) coiffé de vigne et déversant deux jarres.

Don du docteur Maurice Perrin en 1890, il se dressait, à l’origine, sur une pierre sculptée sous laquelle coulait une source. La “Fontinette” n’existe plus et le satyre souriant a déménagé d’une cinquantaine de mètres.

En 2007, il a été restauré avec le soutien financier de la Fondation du patrimoine.
(La Fondation du Patrimoine a été créée en 1996 à l’initiative des Pouvoirs Publics avec pour mission de promouvoir la reconnaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine de proximité, principalement rural, celui qui n’est ni inscrit, ni classé).

Symbole de la ville, il accueille les passants avec un air charmant et espiègle, en un mot sympa.